• Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • LinkedIn Social Icon
  • Icône social Instagram
logo-ajstage-couleur.png
  • Facebook - Grey Circle
  • Twitter - Grey Circle
  • LinkedIn - Grey Circle
  • Snapchat - Grey Circle

Tous les conseils pour réussir sa chasse aux logements étudiants

September 27, 2018

Septembre, la rentrée et la galère pour trouver un nouvel appartement. Amis étudiants, peut-être perdus ou bientôt à la rue, voici vos options !

 

 

 

 

1.     Résidences étudiantes via les CROUS :

 

Les CROUS mettent à ta disposition des logements étudiants. Il faut remplir ton « dossier social étudiant » en ligne avant le 31 mai de l’année précédent ton installation. Les avantages sont : un prix abordable (environ 200€/mois suivant les villes avec droit à l’aide au logement), la proximité des lieux d’études, la vie avec d’autres étudiants et souvent le wifi et les espaces communs à disposition.

 

En gros une bonne option économique, qui permet de se faire des potes facilement mais les places sont enviées et limitées - beaucoup sont d’ailleurs réservées aux étudiants boursiers.

 

2.     Résidences étudiantes privées :

 

Tu n’as pas de place dans une résidence CROUS ? Tu peux facilement trouver des résidences étudiantes privées près de chaque lieu d’étude. Souvent elles sont plus chères mais permettent quand même de vivre dans « l’ambiance étudiantes ». Le prix se justifie parfois par plus d’équipement à ta disposition comme une salle de sport par exemple.

 

3.     Appartement via particuliers ou agences immobilières :

 

Pas idéal si tu veux rester une courte période de temps. Pour trouver un appart « perso » le mieux est de s’y prendre 1 ou 2 mois avant la rentrée sinon tu peux avoir du mal à trouver. C’est parfois prise de tête, surtout dans les grandes villes, car tu n’es évidemment pas tout seul à chercher un logement. Essaie de soigner le dossier que tu déposes au proprio pour mettre toutes les chances de ton cotés.  Après, une fois qu’il t’a choisi, tu as vraiment ton « chez toi » : les soirées potes et pendaison de crémaillère vont suivre très vite et ça c’est vraiment sympas... !

 

Aussi, n’oublie pas qu’un bail peut être rompu à n’importe quel moment : il faut juste prévenir le proprio 3 mois à l’avance si ton appart est non-meublé et 1 mois s’il l’est.

 

4.     Collocation :

 

Une des options les plus stylée ! La colloc c’est des gens qui te voient dans tous tes états, avec qui tu sors le samedi (ou jeudi) un peu trop tard et avec qui tu passes le dimanche en jogging, hésitant entre footing et pop-corn/film. Le problème est que ça peut être bien compliqué à trouver. Eh oui, les collocs sont demandées, un véritable entretien est souvent l’étape déterminante pour savoir si tu pourras rentrer dans l’équipe ou non.

 

Les sites internet comme Le Bon Coin ou différent(e)s groupes/pages Facebook sont souvent les moyens les plus efficaces de trouver.

 

5.     Chambre chez l’habitant :

 

La possibilité que l’on oublie souvent. Elle est pratique pour les séjours de courte durée et est, la plupart du temps, très économique. Le bémol, c’est que “tes colocs” seront potentiellement plus intéressés par un cours d’Aquagym le dimanche matin qu’une Pool Party le samedi soir. À voir si tu peux supporter d’entendre le bébé Tom pleurer la nuit et ses parents se disputer (ou autre… !) à des heures impromptues.

 

 

UTILES :

 

LA CAUTION :

 

La caution garantie au bailleur qu’un autre parti (garant) paiera le loyer et les charges au cas où le locataire ne le ferait pas. En France, la majorité des cautions sont prises en charges par les parents ou tuteurs. Note que pour alléger l’addition, il existe des tuyaux :

 

L’Action Logement te permet de bénéficier de la garantie Visale. Cette garantie peut être utilisée seule ou en plus d’autres garants. Imagine que ta caution est de 800 euros, Visale peut prendre à charge les 800 euros en entier ou la moitié et l’autre moitié est versée par un autre parti. Ça allège déjà bien le chèque à faire à ton proprio. La demande est gratuite, se fait en 15 minutes en ligne et tu n’as besoin que d’un justificatif d’état civil et un justificatif de situation actuelle (en gros une pièce d’identité et un certificat de scolarité).

 

 

 

Plus d’infos et demande Visale 

 

L’État peut aussi devenir ton garant grâce à la Caution Locative Étudiante (CLÉ). Elle est destinée aux étudiants n’ayant aucun garant et moins de 28 ans. Cependant elle est payante (1,5% du loyer) et disponible pour seulement 10 mois.

 

Plus d’infos 

 

LES APL :

 

Aide personnalisée au logement : tu es étudiant, sans enfant et habitant en France, ça te concerne ! Ça t’aide à réduire ton loyer ou tes emprunts. Elle est versée tous les mois, souvent directement à ton proprio.

Le montant dépend de ta situation familiale, du montant de ton loyer, de ton potentiel patrimoine et d’autres caractéristique. Demande-la, ce n’est pas tant de paperasses que ça et ça fait du bien à la fin du mois.

 

Tu peux la calculer et la demander directement ici 

 

Please reload

Derniers articles :

October 26, 2017

Please reload