• Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • LinkedIn Social Icon
  • Icône social Instagram
logo-ajstage-couleur.png
  • Facebook - Grey Circle
  • Twitter - Grey Circle
  • LinkedIn - Grey Circle
  • Snapchat - Grey Circle

Problèmes de stage et stages problématiques

December 15, 2017

 

 

 

En tant que stagiaire, il est important de bien connaître ses devoirs mais aussi ses droits, qui sont d’ailleurs encadrés par une législation stricte ! Ton premier repère en cas de problème : ta convention de stage ! Signée avant le début du stage, c’est ce qui encadre tes horaires, jours de travail, rémunération etc… Cependant, se référer à la convention ne suffit pas toujours à régler certains litiges et Workable te donne tous les conseils pour régler un éventuel problème, mais aussi les éviter !

 

 

Je n’arrive pas à m’intégrer dans l’entreprise

 

Pas toujours facile de s’adapter à un nouvel environnement, un nouveau fonctionnement quand on arrive en stage, au sein d’une équipe déjà formée. Pour mettre toutes les chances de ton côté, il est indispensable que, dès ton arrivée dans l’entreprise, tu te conformes aux codes et à la culture de l’entreprise : cela passe par le respect des horaires, le respect de la discipline mais aussi les règles propres à l’entreprise (confidentialité, hygiène, sécurité…). Le meilleur moyen de connaître toutes ses règles est de demander s’il existe un règlement intérieur auquel tu peux te référer. Sinon, demande directement à ton tuteur de stage.

De plus, avant même de postuler, renseignes toi sur les règles et valeurs de l’entreprise pour t’assurer qu’elles sont en adéquation avec tes idées et que tu seras ainsi capable de les respecter sans problème ! Enfin, montres ton implication et n’hésites pas à prendre des initiatives, demander du travail et chercher les réponses, plutôt qu’attendre qu’elles arrivent d’elles-mêmes.

 

Si malgré cela, tu continues à te sentir en décalage, n’hésite pas à en parler à ton tuteur.

 

 

Puis-je demander à être rémunéré ?  

 

La réponse est simple : si ton stage est un temps plein et dure plus de deux mois consécutifs ou, au cours d’une même année scolaire, le stage fait obligatoirement l’objet d’une gratification (pour reprendre le terme du ministère du travail) mensuelle pour le stagiaire. Le montant de la gratification est fixé au préalable, par l’organisme d’accueil et acceptée par le stagiaire et son établissement.

Attention cependant, en cas d’absences imprévue, même justifiée le montant des heures perdues peut être déduit de ta rémunération.

 

Une autre question importante est celle du montant de cette rémunération : si le montant mensuel n’est pas fixé au préalable, le taux horaire minimum pour un stagiaire s’établit à 15% du plafond horaire de la sécurité sociale, soit 577.50€ par mois (dès janvier 2018) dans le cas d’un contrat de 35h de travail par semaine.

 

 

Comment gérer une situation inconfortable ?

 

 

 

Le premier conseil que l’on veut te donner, c’est qu’en cas de litiges (ouvert ou latent), PARLES EN ! Ne laisse jamais la situation se détériorer par peur de l’affrontement. Que ce soit un problème de mission confiée, d’intégration ou même de paye, le problème ne pourra pas se régler tout seul !

 

En cas de problème sérieux, le premier réflexe à avoir est donc d’en parler calmement à ton maître de stage. Il n’a peut-être même pas conscience du problème que tu rencontres et en parler ne peut que t’aider à apaiser la situation, en cherchant des solutions ensemble. Si tu vois que la situation tourne au conflit, ne surenchérit surtout pas et reste calme, tu seras toujours en tort si tu durcit le ton et en vient à t’énerver.  

Ensuite, si la situation n’a pas évolué ou s’est même détérioré, préviens immédiatement ton école et explique les raisons du désaccord. Si tu penses que la situation est inextricable, tu as le droit de démissionner de ton stage mais renseignes toi auprès de ton école pour connaître les modalités (notamment pour savoir comment valider ce stage (ou un autre), si celui ci est obligatoire pour obtenir ton diplôme)

 

Enfin, essaye de prendre du recul sur cette mauvaise expérience et d’en tirer une leçon positive pour tes prochains stages, afin de ne pas commettre les mêmes erreurs et savoir éviter les problèmes.

 

Le mieux c’est encore d’éviter les problèmes

 

Pour éviter les problèmes, la règle d’or c’est de bien choisir son stage !
Assure-toi de t’engager dans un stage qui t’intéresse et dans lequel tu as envie de t’impliquer. N’hésite pas à poser des questions lors de l’entretien et si quelque chose te semble louche, n’acceptes pas le stage avant d’avoir éclairci la situation !

Si tu ne sais pas à qui t’adresser, le site AJstage te propose des offres de stage toute l’année au sein d’entreprises partenaires.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Please reload

Derniers articles :

October 26, 2017

Please reload